En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo SYSAAF

Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles Français

Turboost

01/09/2018 – 31/08/2021 (36 mois) prolongé jusqu’au 28 février 2022 Turbot Scophthalmus maximus

Turboost
Amélioration du turbot à la résistance à Edwardsiella tarda et corrélations génétiques avec les caractères de production et de qualité

Objectifs scientifiques :

  • Disposer d’un panel d’assignation à parenté avec des marqueurs SNPs.
  • Appréhender l’héritabilité de la résistance à une maladie du turbot, l'edwardsiellose.
  • Appréhender les corrélations génétiques entre caractères de croissance à différentes tailles, résistance à un pathogène, caractères de production (rendements et morphologie).
  • Disposer de prédicteurs des rendements de découpe par mesures non létales.
  • Proposer à la filière turbot un schéma de sélection plus opérationnel intégrant les résultats acquis dans le cadre de Turboost.

Rôles du SYSAAF :

  • Coordination du projet.
  • Conseil pour le développement d’un nouvel outil d’assignation à parenté.
  • Mise au point d’une épreuve infectieuse contrôlée à Edwardsiella tarda.
  • Participation au phénotypage.
  • Estimation des paramètres génétiques.
  • Valorisation des résultats pour la filière turbot.

Note de synthèse du rapport scientifique final

En France, la production de turbot bénéficie d’une sélection génétique depuis le début des années 1990, visant à accélérer la croissance des animaux tout en améliorant l’épaisseur des filets. Cette sélection était à ce jour réalisée de façon « massale » en choisissant les individus les plus performants sur ces critères pour la production de la génération suivante. Un contrôle de l’évolution de la consanguinité dans le cheptel a été systématiquement réalisé grâce à l’utilisation des empreintes génétiques permettant de reconstituer le pedigree des individus et ainsi éviter les croisements d’animaux apparentés. Avant le projet Turboost, les paramètres génétiques (c’est-à-dire à quel point la performance que l’on observe possède une base génétique qui puisse être transmise à la descendance) des différents critères d’intérêt sur la population de France Turbot Ichtus n’étaient pas connus. En outre, les outils de sélection, les objectifs et le contexte ont évolué depuis les années 1990. Par exemple, l’émergence de pathologies telles que l’edwardsiellose pose la question d’intégrer la résistance à cette maladie dans le processus de sélection (à condition qu’elle soit héritable). Aussi, afin de disposer de prédicteur de phénotypes d’intérêt tels que les rendements en chair, il est nécessaire de réaliser un grand nombre de mesures non invasives sur des poissons vivants (anesthésiés). Le projet Turboost a permis de répondre à ces problématiques grâce :

  • Au développement d’un panel d’assignation à parenté de 96 marqueurs génétiques de type SNPs qui permet de remplacer efficacement le panel existant de microsatellites (ce dernier étant plus coûteux et ne sera plus maintenu et proposé par les laboratoires de génotypage)
  • Au développement d’un protocole d’infection contrôlée à l’edwardsiellose qui serait répétable d’une cohorte à l’autre en fonction des besoins de sélection
  • À la définition de modèles de prédiction de différents rendements en chair basés sur des mesures morphologiques pouvant être acquises sur animaux vivants

Les résultats obtenus lors du challenge à l’edwardsiellose n’étaient pas favorables à une estimation robuste de l’héritabilité de la survie à cette maladie. Cependant l’ensemble des résultats et les estimations présentées dans d’autres travaux laissent à penser que l’héritabilité serait limitée (de l’ordre de 0,20).

Les modèles de prédiction des différents rendements de découpe sont modérément héritables et très positivement corrélés avec les rendements vrais qu’ils prédisent. Ces prédicteurs permettraient donc indirectement d’indexer les candidats à la sélection sur leur valeur génétique de rendement grâce à des mesures non invasives. Le fait de pouvoir opérer cette sélection sur les candidats eux-mêmes devrait permettre d’être plus efficace pour améliorer les rendements en chair dans la population. Le sélectionneur devra cependant être vigilant à ne pas freiner le potentiel de croissance de ses animaux du fait de l’existence d’une corrélation génétique négative entre rendements en chair (ou leurs prédicteurs) et le poids à l’abattage.

Voir aussi

Partenaires:

Collaborateurs 

Financeurs:

  • FEAMP mesure 47
    france agrimer
    UE