En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA

Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles Français

Contrôle de ploïdie par cytofluorimétrie

  • La stérilisation par la triploïdisation évite les baisses de qualité de la chair induites lors de la maturation sexuelle.
  • Le contrôle de la qualité du traitement est déterminant pour définir de l’utilisation future d’un lot et éviter de découvrir à la commercialisation des taux importants d’animaux matures.
  • Le SYSAAF propose aux sélectionneurs l’analyse du succès des traitements d’induction de triploïdie par cytofluorimétrie avant l’éclosion (stade oeillé), sur des alevins, des nageoires ou du naissain.
  • Cette technologie, utilisée couramment en amélioration génétique végétale et en agro-alimentaire, permet d’évaluer rapidement le niveau de ploïdie d’un lot. Les échantillons sont dilacérés dans un tampon dans lequel a été ajouté un marqueur de l’ADN pour un type de base (la thymine), qui fluoresce lorsqu’il est excité par un rayonnement U.V.. Le tampon contenant des noyaux marqués est filtré pour retirer les morceaux de tissus de trop grosse taille. L’échantillon est ensuite analysé dans un cytofluorimètre qui aspire le filtrat. Chaque noyau marqué est excité par le rayonnement d’une lampe U.V.. L’appareil compte chaque noyau et enregistre leur intensité de fluorescence. Cette intensité différencie les noyaux diploïdes des noyaux triploïdes qui présentent 50 % de fluorescence en plus. Le temps d’analyse par individu est de quelque minutes ce qui permet de rendre les résultats des traitements aux sélectionneurs généralement dans la journée.
cyto filtration / cytometre / triplo

Retour