En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo SYSAAF

Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles Français

Note de synthèse du projet NeoBio

Note de synthèse du projet NeoBio
Fin du programme en octobre 2020 (47 mois d'études) sur la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) Bases zootechniques et génétiques pour un contrôle du sexe des reproducteurs de truite par la température.

La production de truites arc-en-ciel repose majoritairement sur la production de cheptels monosexe femelles. Cependant, la présence d’animaux de sexe mâle, indésirables dans les populations monosexes, est signalée de façon récurrente. Le projet NeoBio a exploré les bases génétiques et zootechniques de cette masculinisation spontanée, avec un double objectif : proposer des méthodes permettant de contrôler le phénomène, et éventuellement, de l’exploiter pour développer une méthode alternative de production de néomâles par application d’un traitement thermique précoce qui permettrait à la filière biologique de truites de disposer aussi de cheptels monosexes femelles

L'INRAE, le SYSAAF et une pisciculture privée (Les fils de Charles Murgat) ont ainsi travaillé ensemble pour :

  • établir un recensement et une description précise du phénomène ;
  • valider l’effet d’un traitement thermique précoce sur la fréquence de masculinisation spontanée ;
  • préciser les bases génétiques de la sensibilité à la masculinisation et identifier des marqueurs génétiques associés à ce caractère.

Les enseignements de ce travail commun sont les suivants :

- la masculinisation spontanée est un phénomène observé dans différentes populations de truites, à des fréquences généralement limitées (de l’ordre du pourcent). Certains individus ne sont que partiellement affectés (intersexués). Les contrôles génétiques confirment que les animaux totalement ou partiellement masculinisés sont bien des femelles génétiques.

- la fréquence d’individus masculinisés dépend du régime thermique reçu par les alevins pendant les phases précoces (de l’éclosion à quelques semaines d’alimentation). Dans la population étudiée, en fonction du moment où elle est appliquée, une même température haute (18°C) a été associée à une réduction ou une augmentation de la fréquence d’animaux masculinisés par rapport au lot témoin aleviné à température standard plus basse (12°C environ).  

- la masculinisation spontanée a une base génétique complexe, indépendante du déterminant majeur du sexe porté par les chromosomes sexuels (XX- XY). C’est un caractère très héritable. En combinant un génotypage moyenne densité (30 000 marqueurs SNP) d’individus masculinisés ou femelles, et le séquençage génomique complet de leurs mères, il a été possible de repérer plusieurs zones génomiques associées à la masculinisation, dont une zone sur le chromosome 1, porteuse de plusieurs mutations ponctuelles présentes préférentiellement chez les individus masculinisés (mâles et intersexués). Au sein de cette région, plusieurs gènes candidats potentiellement impliqués dans la masculinisation spontanée ont été mis en évidence. Si cette zone du chromosome 1 semble jouer un rôle majeur dans plusieurs populations, elle n’est pas systématiquement retrouvée, et des zones différentes ont été repérées en fonction des populations, ce qui illustre la complexité du déterminisme génétique sous-jacent. 

Ces résultats montrent que la masculinisation spontanée chez des truites femelles est contrôlée à la fois par des facteurs environnementaux (température d’alevinage) et par des facteurs génétiques qui coexistent avec le déterminant majeur du sexe. Ils sont une première étape vers la compréhension des mécanismes sous-jacents. Ils ouvrent également des perspectives appliquées d’utilisation de marqueurs génétiques pour repérer les individus porteurs de mutations propices à la masculinisation et sélectionner plus efficacement des lignées de truites XX, aux descendants presque tous femelles, ce qui est recherché car les femelles ont des performances de production et qualité de chair plus intéressantes.

europeetplus